//
épargner sur son livret a

Epargne

Retour en grâce du Livret A avant les élections présidentielles

Avec les élections présidentielles qui sont pour bientôt, il semblerait que c’est de nouveau l’amour entre le Livret A et les Français. Les collectes se sont, en effet, révélées positives avec les élections qui approchent : le produit d’épargne a rassemblé presque six milliards d’euros depuis le début de l’année. De plus, le niveau d’inflation au premier semestre laisse penser à une possible augmentation du taux de rémunération du livret. Détails.

Les collectes positives s’enchainent

L’incertitude actuellement causée par la course à la présidentielle a été positive pour le Livret A. En quatre mois, les collectes sont, en effet, restées dans le vert, notamment avec 1,62 milliard d’euros de placement en mars 2017. Le premier trimestre, le produit d’épargne a d’ailleurs réalisé une énorme collecte de 5,9 milliards d’euros.

 

A noter qu’il s’agit d’une grande première depuis mars 2013 où la collecte avait été boostée par la hausse plafond du placement. Après une année 2016 vraiment difficile, il semblerait que le Livret A soit de nouveau dans le cœur des Français, et renouant ainsi avec les belles années de l’épargne réglementée.

Mais quel rapport avec les présidentielles ?

Actuellement, la fiscalité de l’assurance-vie est dans un véritable brouillard d’incertitude suite aux attentes de l’issue de l’élection présidentielle. Résultat, les Français sont nombreux à préférer assurer leurs arrières par le biais du Livret A. C’est-à-dire « accroître leur poche d’épargne liquide » selon le Cercle de l’épargne.

Et d’ajouter que « le débat sur la fiscalité de l’épargne et son éventuel durcissement pour l’assurance-vie profitent sans nul doute au Livret A ».

Une enquête menée par le centre d’étude a révélé que 22 % des Français jugeaient ce placement « intéressant », qu’importe la faiblesse du taux de rémunération du produit.

Une augmentation possible des taux

Le Livret A n’en a peut-être pas fini de grimper les échelons dans le cœur des Français. Un redémarrage de l’inflation a en effet été constaté au début de l’année, ce qui pourrait conduire à une révision à la hausse du taux  le 1er août prochain. Selon les dires de Robert Marti, associé du cabinet Pair Conseil, « la nouvelle formule de calcul du taux du Livret A devrait aboutir à un taux de 1 %, voire 1,25 % puisqu’elle se fonde désormais sur une moyenne de l’inflation sur six mois ».

A noter qu’il ne s’agit encore que de spéculations, car rien n’indique que le résultat de cette forme de calcul sera vraiment appliqué.  Il se pourrait en effet que le gouverneur de la Banque de France soit tenté d’y déroger dans le but d’anticiper la baisse d’inflation. Une affaire à suivre de très près.

Cet article vous a aidé ? Partagez-le !