//
épargner sur son livret a

Epargne

Le taux du Livret A n’augmentera pas en août 2012 selon Cyril Blesson

Cyril Blesson, l’un des fondateurs des cahiers de l’épargne vient de prévenir que le taux du Livret A pourrait rester à 2,25% voire même diminuer au 1er août 2012. Malgré cette annonce, aucun signe permet de dire que les épargnants vont s’éloigner du produit d’autant plus que le gouvernement compte doubler le seuil de dépôt à 30 600 euros comme l’a confirmé Cécile Duflot récemment.

Selon la méthode de calcul, en février dernier, le taux du Livret A aurait du passer à 2,75%, mais ce dernier avait alors été gelé. Pour rappel, en théorie, le taux doit être supérieur à l’inflation (hors tabac). Selon les prévisions de Cyril Blesson, les prix à la consommation ne vont pas connaître de hausse dépassant 1,9% en juin 2012, ce qui entrainerait un maintient du taux au niveau actuel. Toujours d’après Monsieur Blesson, le taux pourrait même être revu à la baisse si l’inflation s’établit en dessous du seuil des 1,8%.

Malgré cette potentielle mauvaise nouvelle pour les épargnants, les encours ne risquent pas de baisser. En effet, le contexte économique actuel est largement favorable à ce produit d’épargne, sachant qu’aucun autre ne propose une épargne disponible et défiscalisée dans ces mesures. Par ailleurs, le doublement du plafond validé par Cécile Duflot, ministre du logement va lui aussi favoriser une augmentation de la collecte pour atteindre les 250 milliards d’euros en moins d’un an selon les prévisions des experts économiques.

Même si un afflux d’épargne massif risque de se faire lors de la mise en place du plafond, les banques restent inquiètes. En effet, la collecte se fait en grande partie à la Caisse des Dépôts et des Consignations, ce qui entraîne une nécessité de financement supplémentaire pour les banques. Autrement dit, il faudra que les établissements bancaires qui proposent le Livret A, soient en mesure de trouver des sources monétaires autres permettant de maintenir leur capacité de financement.

Selon Cyril Blesson, différents produits sont même menacés comme les comptes à terme, ou les livrets bancaires à l’épargne fortement taxée. L’assurance-vie risquerait également de connaître une mauvaise période.

Cet article vous a aidé ? Partagez-le !