//
épargner sur son livret a

Epargne

Les réformes du FMI iraient vers une baisse du Livret A et de certains acquis

fmiAprès une étude de l’économie française, les prévisions de croissance vers un taux de 0,7% sont jugés insuffisantes. L’organisme effectue un certain nombre de recommandations afin d’obtenir de meilleurs résultats, en indiquant les points de réforme les plus importants.

Le Livret A directement visé

La France a refusé de faire passer le taux de ce produit d’épargne en-dessous de la barre symbolique des 1%. Cette prise de position est aujourd’hui vivement contestée par le FMI car cette mesure de politique monétaire devrait être la même pour chaque pays européen. Le but est de favoriser l’utilisation et la circulation de l’euro, au risque de sacrifier un élément important dans la vie des français. Pour le FMI, la possibilité d’épargner par ce biais ne doit pas être la considération première du pays.

Les aides sociales remises en question

livret a

Selon le FMI, les aides gouvernementales seraient beaucoup trop élevées pour pousser la population à chercher un emploi. Une baisse des seuils sociaux permettrait de motiver davantage la population et donc de réduire le taux de chômage. Les allocations familiales sont montrées du doigt en particulier ainsi que le RSA dont profiteraient de nombreuses personnes.

Si ces deux mesures étaient prises, le nombre de personnes en grande précarité risquerait d’augmenter faute de moyens suffisants de façon mensuelle mais le FMI considère uniquement l’aspect économique. Le gouvernement français devra choisir de se positionner par rapport à ses différentes recommandations monétaires.

Cet article vous a aidé ? Partagez-le !