//
épargner sur son livret a

Epargne

Le livret A de nouveau au top après 2 années difficiles

2016 a été une bonne année pour le Livret A. Suite à deux années consécutives de décollecte, le plus vieux livret épargne français semble partie pour avoir de nouveau la cote en 2017. On vous dit pourquoi.

Evolution positive du livret A depuis 2016

Après deux années consécutives dans le rouge, le Livret A a repris du poil de la bête depuis mars 2016. Plus précisément  vers la fin de l’année où l’encourt du « placement favori des Français » atteignait les 259,5 milliards d’euros.

Selon des derniers chiffres publiés par la Caisse des Dépôts et Consignations, le produit d’épargne n’a cessé d’enchainer les collectes nettes positives vers les derniers mois 2016. Les dépôts dépassaient notamment les retraits, avec une collecte annuelle à hauteur de 1,75 million d’euros. Mais pourquoi ce revirement d’intérêt de la part des épargnants ?

Au fait à l’origine, le désamour des Français pour le Livret A en 2014 et 2015 était dû au fait que la rémunération du livret était jugée comme pas assez attractive. Or depuis la mise en place d’une nouvelle formule de calcul, le taux est devenu beaucoup plus attractif, bien que toujours maintenu à 0,75 %.

Le taux sera en effet désormais sur l’inflation et l’évolution des taux monétaires. Il sera au fait calculé en fonction de l’inflation sur les 6 derniers mois. A noter que la majoration actuelle de 0, 25 % ne sera cependant pas forcément appliquée.

Le Livret A est en passe de se prolonger dans le positif cette année : les collectes positives continuent en effet de s’enchainer. Mais comment expliquer ce regain d’intérêt alors que le taux de rémunération est toujours fixé à 0,75 %, donc inchangé depuis mars 2015 ?

La réponse est au fait très simple : il faut d’abord comprendre que, considéré comme le livret « préféré » des Français, le Livret A demeure avant tout un placement à forte portée symbolique, principalement en raison de sa dimension populaire. Mais les changements apportés par la loi Sapin II y sont également pour quelque chose : la nouvelle loi a en effet entrainé une petite crise du côté de l’assurance-vie.

Sinon, il ne faut également pas oublier la baisse de la rémunération des nouveaux contrats PEL. Autant de facteurs qui ont favorisé le retour en grâce du Livret A depuis 2016.

Cet article vous a aidé ? Partagez-le !