//
épargner sur son livret a

Epargne

Investir de manière responsable : une tendance forte en 2021

C’est un fait, l’année écoulée, avec son lot d’incertitudes et de (mauvaises) surprises, a incité un grand nombre de Français à économiser pour tenter d’appréhender l’avenir avec plus de sérénité. La période de crise a aussi été l’occasion pour un grand nombre d’épargnants de transférer une partie de ces économies dans des placements divers de façon à les faire croître.

En la matière, on le sait, bien des options existent : le livret A, les placements en bourse ou encore la SCPI. Mais s’il y a bien un type particulier d’investissement qui se développe à toute allure actuellement, c’est indéniablement l’investissement socialement responsable, ou ISR. À quoi cela correspond-t-il et pourquoi ce type de placement séduit autant ? Réponses par ici.

Les investissements prennent une nouvelle dimension désormais

Les investissements prennent une nouvelle dimension désormais

L’investissement responsable, une nouvelle priorité pour les Français

Depuis toujours ou presque, on connaît le Livret A comme étant le placement préféré des Français. Cela pourrait-il changer prochainement ? Le chemin est encore long, mais, c’est une certitude, l’investissement socialement responsable séduit de plus en plus d’épargnants années après année. On note une véritable prise de conscience dans le monde de la finance comme en dehors.

Quelques chiffres le montrent bien : entre fin 2018 et fin 2019, les chiffres des encours ISR ont ainsi progressé de 32%, contre 21% pour les autres approches ESG, à en croire des données dévoilées par l’Association française de gestion. Au total, l’investissement socialement responsable représentait donc fin 2019 546 milliards d’euros (contre 417 milliards d’euros à fin 2018 et encore bien moins les années précédentes).

Une telle évolution trouve sa place dans le fait que les épargnants sont de plus en plus nombreux à vouloir agir à leur échelle pour rendre le monde meilleur. Notamment, aujourd’hui, les Français se préoccupent de la question environnementale bien au-delà du Jour de la Terre, organisé chaque année le 22 avril.

Désormais, l’écologie occupe une place dans leur esprit et dans leurs actions au quotidien. Et cela se retrouve également notamment dans leur manière d’investir. Cela se vérifie aussi pour tout ce qui touche aux questions sociétales (parité, immigration, éducation…).

Les Français veulent agir pour contribuer à la construction d’un monde meilleur, même s’ils ne savent pas toujours comment prendre part à ces actions directement. En cela, l’ISR représente un compromis idéal puisque les épargnants agissent simplement en plaçant leur argent : ils réalisent un coup double en générant des profits tout en participant au financement de différents projets écologiques ou sociaux.

3 manières d’investir dans l’ISR

On l’a dit, l’investissement socialement responsable est un placement qui permet aux épargnants de générer des profits tout en reposant sur des critères extrafinanciers. Actuellement, l’investissement socialement responsable peut prendre trois formes principales.

L’écologie est un sujet de plus en plus incontournable

L’écologie est un sujet de plus en plus incontournable

En premier, on retrouve les fonds socialement responsables ou de développement durable. Il s’agit du type de placement le plus répandu en ce qui concerne l’ISR et il regroupe tous les fonds qui misent à la fois sur des critères financiers et sur des critères sociaux et environnementaux pour évaluer les entreprises cotées. Cela vous donne alors l’assurance de réaliser un placement au sein d’une entreprise qui s’active pour être performante sur le plan du développement durable.

En deuxième, les fonds d’exclusion ou placements éthiques sont un type de fonds qui empêchent l’épargnant d’investir dans plusieurs types de secteurs particuliers, à savoir des secteurs qui sont considérés trop peu respectueux de la planète ou de l’homme. Cela vaut par exemple pour les entreprises issues du secteur du tabac, des armes, des énergies fossiles ou encore pour les entreprises misant sur des pratiques jugées dangereuses (OGM, pesticides, etc.).

Enfin, l’engagement actionnarial, que l’on peut aussi retrouver parfois sous le nom d’activisme actionnarial, permet aux investisseurs de réclamer plus d’engagements dans le cadre de certains investissements. En pratique, cela consiste, pour l’investisseur, à réclamer une politique de responsabilité sociale plus forte au sein des entreprises dans lesquelles il place son argent, que cela passe par des votes en assemblée générale ou en les interpellant directement.

À chaque profil et à chaque envie son type d’investissement idéal !

La clé pour bien investir de façon responsable

Pour donner aux épargnants la garantie de miser sur un placement réellement responsable, différents labels ont été créés ces dernières années afin d’aider à identifier clairement les placements responsables et, aussi, afin de garantir le caractère éthique et engager de ces investissements.

Sans aucun doute, le plus connu et le plus fiable est le label ISR, lancé par Michel Sapin en 2016 et qui est venu remplacer le label Novethic en place jusque-là. Sa présence vous garantit que le placement en question respecte bien les critères ESG (pour Environnement, Social, Gouvernance).

Avant de placer votre argent où que ce soit, assurez-vous donc de bien noter la présence de ce label pour ne prendre aucun risque et agir au mieux pour vos économies comme pour le monde qui vous entoure !