//
épargner sur son livret a

Epargne

Avez-vous pensé à la loi Pinel pour optimiser votre livret A ?

À l’heure où l’État entend laisser une plus grande liberté aux maires dans le choix des zones éligibles au Pinel, quels avantages le dispositif d’incitation fiscale présente-t-il pour les épargnants souscripteur au livret A ?

Présentation de la loi Pinel

Cela fait désormais 4 ans que l’on entend parler de la loi Pinel, qui est le fruit de la loi finances 2015. Elle permet aux acheteurs sur le marché de l’immobilier neuf, de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu dans le cadre d’un investissement locatif à condition que ces derniers louent leur bien en qualité de résidence principale pour une durée minimale de 6 ans.

Exemple de réduction fiscale en région

Pour illustrer les avantages de cette disposition, prenons l’exemple d’un couple habitant Bordeaux. La métropole girondine est en effet concernée par la loi Pinel car elle est classée en zone territoriale B1, éligible au dispositif. Cela n’est pas le cas des communes situés dans les zones B2 et C, jugées trop “détendues”.

loi pinel

Suite à leur entretien avec un courtier immobilier en région, Corinne et Michel ont pris la décision d’investir dans un T3 en VEFA (achat sur plan) situé dans le quartier de La Bastide, sur la rive droite de la Garonne. Cette opération immobilière va leur permettre de booster leur épargne avec les réductions d’impôt Pinel.

En effet, pour l’achat de ce bien immobilier d’une valeur de 272.500€, le couple va pouvoir réaliser une économie fiscale d’un montant de 49.050€ sur 9 ans. De plus, le couple percevra, mensuellement, un loyer maximal de 728€. Pour précision, le dispositif Pinel ouvre droit à une économie d’impôt qui est fonction de la durée de mise en location du bien acquis : 6, 9 ou 12 ans avec à la clé, un abattement de 12%, 18% ou 21% du montant de l’opération immobilière.

Pourquoi investir à Bordeaux ?

Pour réussir son investissement et notamment, pour trouver un locataire, il convient de bien choisir l’emplacement du logement neuf acquis. Dans ce contexte, la métropole bordelaise se présente comme le lieu idéal : désormais à deux heures de Paris grâce à la récente ligne à grande vitesse, la “Belle Endormie” est plus convoitée que jamais.

La région Nouvelle-Aquitaine présente, de plus, une démographie avantageuse : +170.650 habitants en 4 ans (2009-2014). Par ailleurs, au centre de Bordeaux, près de 67% des habitants sont locataires, ce qui s’explique en partie par la nature universitaire de la ville (56.000 étudiants pour la seule université de Bordeaux).

Impact du Pinel sur l’épargne

Placement le plus coutumier de France, le livret A fonctionne selon un principe simple : il s’agit d’un compte d’épargne exonéré d’impôts et de prélèvements obligatoires. Par ailleurs l’argent placé sur un le livret A bénéficie d’un taux d’intérêt de 0.75%, inchangé depuis 1er août 2015.

loi pinel 2020

Les Français champions de l’épargne

Selon le podcast d’actualité réalisé par le média Les Échos le 23 juillet 2019 intitulé “Pourquoi les Français sont les champions de l’épargne”, présenté par Pierrick Fay, les ménages français ont gagné en 2019, 850€ de pouvoir d’achat, soit 70€ par mois (données de l’Observatoire français des données économiques, OFCE). Leur taux d’épargne représente un record au niveau européen : pour 100€ gagnés, les Français mettent en moyenne 15€ de côté. Solenn Poullennec, journaliste au service Finances des Échos, confirme le phénomène :

”le placement préféré des Français est l’argent sur compte ; 70% des Français ont un livret A ouvert”.

Cela représente 300.000 milliards d’épargne à l’échelle nationale. En cause, les Français auraient une véritable aversion au risque doublée d’une crainte de manquer de liquidités.

Dans ce contexte, le dispositif Pinel apparaît comme un bon moyen de renforcer encore son épargne. Les loyers perçus par le propriétaire-bailleur dans le cadre d’un achat Pinel serviront, dans la plupart des cas, à rembourser le crédit immobilier engagé pour concrétiser l’achat.

Cependant, l’investisseur peut très bien décider de placer sur son livret A, la somme correspondant à l’économie d’impôt. Dans le cas des Bordelais Michel et Corinne, la somme de 5.450€ par an (49.050€ sur 9 ans), soit 454€ par mois, pourra être placée sur leur livret A en plus de l’épargne habituelle.

Tendances du livret A

D’ici février 2020, le gouvernement devrait réduire le taux d’intérêt du livret A qui passera alors de 0.75% à 0.50%. Cette décision, qui est impopulaire avant d’avoir été actée, devrait cependant avoir un impact mineur sur les épargnants, comme le souligne le directeur général de la Caisse des Dépôts dans une interview donnée à La Tribune le 03 octobre 2019.

Selon lui, la baisse de 25 points du taux du livret “coûterait environ un euro par mois” à l’épargnant. D’autre part, cette baisse du taux serait profitable à l’intérêt général puisqu’elle devrait permettrait “un allègement des charges financières pour le logement social de 317 millions d’euros en année pleine”, a précisé le DG. Épargner reviendrait donc, outre l’avantage personnel, à faire un geste pour les territoires.

Cet article vous a aidé ? Partagez-le !